Tchad : Obsèques du Président Idriss Deby Itno, « Le Président Français aux côtés de son fils Mahamat Idriss Deby »

Le Tchad a commencé vendredi les cérémonies funéraires du dirigeant vétéran Idriss Deby Itno, une figure clé dans la lutte contre l’insurrection djihadiste du Sahel, alors que la France et ses alliés régionaux ont exprimé leur soutien à son fils et successeur, Mahamat Idriss Deby.

L’aîné Deby, qui avait dirigé le vaste État semi-désertique d’une main de fer pendant 30 ans, est décédé des suites de blessures subies en combattant les rebelles ce week-end, a annoncé l’armée mardi.

Sa mort a stupéfié le Sahel et son principal allié, la France, luttant contre une révolte djihadiste de neuf ans qui a coûté la vie à des milliers de personnes et contraint des centaines de milliers de personnes à quitter leurs foyers.

Son cercueil, drapé du drapeau national et entouré de troupes d’élite, a été conduit à l’arrière d’une camionnette jusqu’à la place de la Nation pour des cérémonies auxquelles assistaient des dirigeants étrangers, dont le président français Emmanuel Macron.

S’en est suivi un salut de 21 canons pour Deby, qui seulement en août dernier avait été déclaré maréchal – le premier de l’histoire du Tchad – après avoir mené une offensive contre les djihadistes dans l’ouest du pays.

Cette décision a été qualifiée de « coup d’État institutionnel » par l’opposition.

La mort de Deby a été annoncée le lendemain de sa proclamation vainqueur des élections du 11 avril – lui donnant un sixième mandat après trois décennies à la barre.

L’armée a déclaré que l’homme de 68 ans était mort des suites de blessures subies alors qu’il dirigeait des troupes dans une bataille contre des rebelles lourdement armés qui avaient lancé une incursion depuis la Libye voisine.

Le Front pour le changement et la concorde au Tchad (FACT) a promis de poursuivre son offensive après une pause pour les funérailles de Deby, le porte-parole Kingabe Ogouzeimi de Tapol déclarant à l’AFP que les rebelles étaient « en route pour N’Djaména »

Avec dailymail.co.uk

Vous aimerez aussi...