Négociations de Vienne sur la sécurité militaire, la Russie à l’OTAN, « Vous cherchez la confrontation ou le dialogue? »

« L’OTAN doit choisir entre la confrontation et le dialogue, dans les relations avec la Russie, car l’Alliance ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre« , a déclaré Konstantin Gavrilov, chef de la délégation russe aux négociations de Vienne, sur la sécurité militaire et le contrôle des armements, lors de la dernière réunion du Forum de l’OSCE pour la coopération en matière de sécurité (FSC) sous la présidence américaine du FSC.

Le chef de la délégation russe aux négociations de Vienne, a également fait savoir qu’« Il est évident pour nous qu’il est impossible d’instaurer la confiance dans le domaine militaire lorsque l’Alliance de l’Atlantique Nord poursuit son activité et renforce sa présence le long des frontières de la Russie ».

Selon lui, « Dans ces conditions, les convictions collectives pour soutenir le paquet de propositions de 34 États membres de l’OSCE pour moderniser le VD [Document de Vienne 2011 – TASS] sont vaines et n’auront aucun effet », a déclaré Gavrilov.

« Nos partenaires doivent d’abord décider s’ils veulent affronter ou coopérer avec notre pays; ils ne peuvent pas faire les deux en même temps », a-t-il précisé.

Vous aimerez aussi...