Israël : Au moins 44 morts lors d’un pèlerinage religieux, « Voici ce qui s’est réellement passé »

Le plus grand rassemblement en Israël depuis le début de la pandémie de Covid-19 a tourné vendredi au cauchemar lorsqu’une bousculade géante a fait au moins 44 morts lors d’un pèlerinage juif orthodoxe dans le nord du pays.

Au fur et à mesure de la nuit le bilan s’est alourdi, les secouristes et des sources médicales le passant de vingt blessés à des « dizaines » de morts, puis à au moins 44 morts à l’issue de cette tragédie survenue au mont Méron, dans le nord d’Israël.

Le Magen David Adom, équivalent de la Croix-Rouge en Israël, a pris en charge 150 blessés durant la nuit, dont six dans un état critique, selon un communiqué du service de secours.

Des images relayées sur les réseaux sociaux montrent une procession fendant une foule hyper-compacte et approchant une structure métallique où des juifs religieux se tiennent debout aux abords d’un feu.

Les circonstances exactes ayant entraîné les cohues n’étaient pas claires vendredi matin mais Yehuda Gottleib, un secouriste oeuvrant pour la United Hatzalah, a dit avoir vu des hommes être « écrasés » et « perdre conscience », selon son organisation.

Le commandant de la police de la région nord Shimon Lavi a qualifié la nuit de « tragique », affirmant à la presse qu’il « endossait la responsabilité » de la catastrophe.

Des funérailles sont prévues vendredi à Jérusalem et à Tel-Aviv.

Des dizaines de milliers de personnes participaient dans la nuit de jeudi à vendredi à un pèlerinage annuel dans le nord d’Israël pour le plus grand événement public dans le pays depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Ce pèlerinage, qui a lieu à l’occasion de la fête juive de Lag Baomer, se tient à Méron autour du tombeau présumé de Rabbi Shimon Bar Yochaï, un talmudiste du IIe siècle de l’ère chrétienne auquel on attribue la rédaction du Zohar, ouvrage central de la mystique juive.

Avec i24news.tv

Vous aimerez aussi...