Mali : Aucune poursuite judiciaire contre les auteurs des coups d’état d’Août 2020 et de Mai 2021, « Voici pourquoi »

Au Mali, le Conseil national de transition (CNT) a adopté jeudi, deux projets de loi d’amnistie pour les coups d’Etat d’août 2020 contre le président Ibrahim Boubacar Keïta et de mai 2021 contre le président de transition Bah Ndaw.

Les deux projets de loi ont été adoptés par le Conseil national de transition (CNT), le parlement de transition, par “99 voix pour, 2 voix contre et 2 abstentions”, a annoncé le ministère malien de la Justice dans un communiqué, cité par AFP.

Désormais, “aucune poursuite judiciaire ne peut être engagée contre les auteurs des infractions”, a expliqué à nos confrères le président de la commission des Lois du CNT, Souleymane Dé. Ainsi, “on ne peut pas poursuivre des responsables pour des infractions comme complot militaire, insoumission, etc.”, a-t-il précisé.

Vous aimerez aussi...