Côte d’Ivoire : Affaire Yves de Mbella, « Notre spécialiste, décortique quelques émissions provocatrices de l’animateur de NCI »

L’affaire Yves de Mbella, défraie en ce moment, la chronique en Côte d’Ivoire, après l’émission au cours de laquelle, un violeur a été invité et qui a par la suite, fait la promotion du viol.

Interrogé, notre spécialiste revient sur quelques émissions qu’il juge provocatrices, de l’animateur de la Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI).

Je voudrais dire que cet animateur, pour ma part doit avoir quelque chose derrière la tête. il a dans une de ses émissions, montré une vidéo où il s’est marié à deux femmes le même jour, ensuite, dans une autre émission, il a invité Al Moustapha, qui à raconté n’importe quoi en directe. Yves de Mbella ne s’est pas arrêté là, au cours d’une émission, il se fait arrêter par la police. Et pour couronner le tout, c’est un violeur qu’il invite pour faire la promotion du viol.

Je voudrais décortiquer selon moi, ces agissements de cet animateur. Dans un premier temps, il faut savoir qu’en Côte d’Ivoire, la polygamie n’est pas autorisée et publier des images de lui se mariant à deux femme le même jour, Yves de Mbella va contre les lois ivoiriennes, donc contre le gouvernement de Côte d’Ivoire. Ensuite, il invite une personne qui, en pleine émission raconte des choses qui ne devraient pas être rendu publiques et va même à proférer des accusations contre des personnes auxquelles il aurait donné de l’argent. Ce n’est pas bienséant que ces choses passent à la télé.

Mais ce n’est pas tout, Yves de Mbella montre de façon voilée, qu’en Côte d’Ivoire, on faire arrêter un animateur en pleine émission. C’est même ce que plusieurs téléspectateurs ont crus en voyant la vidéo de son arrestation en directe.

Et comme le chien ne change pas sa manière de s’assoir, Yves de Mbella invite un violeur. Comme pour dire qu’en Côte d’Ivoire, les droits de la femme, ne sont pas respectés.

Voici une personne qui pris l’habitude de vilipender à sa manière, les lois ivoiriennes et par ricoché, le gouvernement ivoirien et comme personne ne l’interpellait sur ses actes, il était prêt à continuer.

Heureusement qu’il y a une fin à toute chose. Je pense qu’aujourd’hui, Yves de Mbella saura ce qu’il doit faire ou présenter au cours de ses prochaines émissions.

Nous y reviendrons.

Vous aimerez aussi...