Côte d’Ivoire : Adama Bictogo répond à Gbagbo et Bédié, « Nous n’accepterons pas qu’on nous impose un nouvel ordre politique »

Le Directeur Exécutif du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), Adama Bictogo, qui avait à ses côtés, le ministre Mamadou Touré, était face aux journalistes, ce Lundi 12 Juillet 2021, dans le cadre d’une conférence de Presse.

Adama Bictogo s’est prononcé sur le retour du président du FPI en Côte d’Ivoire et surtout, sur la rencontre entre les désormais, deux leaders de l’opposition Laurent Gbagbo et Henri Konanj Bédié.

Face aux Journalistes, le Directeur Exécutif du RHDP a répondu à l’appel des leaders de l’opposition au sujet d’un dialogue politique inclusif, qu’ils souhaitent de tous leurs vœux.

Selon Adama Bictogo, l’objectif du RHDP est de rassembler les Ivoiriens et non de réaliser la volonté de deux individus. Il a fait savoir que le RHDP n’acceptera pas qu’on lui impose un nouvel ordre politique

Pour le Ministre Mamadou Touré, le Président Ivoirien Alassane Ouattara, n’a pas attendu un dialogue politique, pour poser des actes en faveur des prisonniers politiques et même en faveur de Gui même.

« Le Président Alassane Ouattara n’a pas attendu un dialogue politique pour accepter que Laurent Gbagbo rentre en Côte d’Ivoire, le Président Ouattara n’a pas également attendu un dialogue politique pour libérer les prisonniers politiques ».

Concernant l’alliance entre les Présidents Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, Adama Bictogo répond sans détour, « C’est une alliance circonstancielle, qui n’ira pas loin ». a-t-il dit avant d’ajouter, « Cette alliance ne nous dérange pas, c’est du déjà vu ».

Pour ce qui concerne les différentes déclarations de Gbagbo, Adama Bictogo met en garde. A l’entendre, si les déclarations de Laurent Gbagbo vont contre la paix sociale et poussent au soulèvement, il devra répondre devant la justice.

Vous aimerez aussi...