Affaire la France abandonne son siège à l’ONU au profit de l’UE, « Paris dément formellement et rassure »

Dans un article publié tôt ce mercredi et affiché en bonne place sur la Une de son site, le journal britannique affirme que le chef de l’État français « pourrait offrir le siège à l’ONU » à Bruxelles à cette condition. L’information, affirme le média, émanerait d’un « allié proche » du président français.

A cette allégation, l’Elysée dément et affirme que ce siège « est à la France et le restera ».

« Le siège est à nous et le restera. » La France a « formellement » démenti ce mercredi des informations du quotidien britannique The Telegraph, selon lesquelles Paris serait prête à mettre à disposition de l’Union européenne son siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l’ONU, si Bruxelles soutenait le projet, défendu par Emmanuel Macron, d’une armée européenne.

« Nous nous coordonnons avec l’UE autant que nécessaire et en toute souveraineté », a précisé l’Élysée dans sa réaction. La France est l’un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité avec la Chine, les États-Unis, la Russie et le Royaume-Uni.

Vous aimerez aussi...